Quatrième édition d’un ouvrage devenu à présent familier aux acteurs économiques et institutionnels de la Nouvelle-Calédonie, l’Annuaire des Anciens 2013 vous propose aujourd’hui 501 profils issus des Programmes 400 Cadres et Cadres Avenir.

Les dispositions de l’Accord de Nouméa relatives à la Formation des Hommes prévoient que le Programme Cadres Avenir « prendra la suite du Programme 400 Cadres, concernera les enseignements secondaire, supérieur et professionnel, et tendra à la poursuite du rééquilibrage et à l’accession des Kanak aux responsabilités dans tous les secteurs d’activités ».

Soutenus par un effort financier considérable de l’Etat, effort sanctuarisé depuis 2006 à hauteur de 5 400 000 Euros, les Programmes ont apporté la preuve de leu efficacité. En effet, le recensement effectué par l’ISEE en 2009 permettait de conclure que la formation des cadres kanaks avait été 1,5 fois plus rapide, au cours des 20 ans qui séparent l’année 2009 des Accords Matignon-Oudinot, que la formation de l’ensemble des cadres calédoniens. On a pu, par ailleurs, établir avec certitude que 35 % des cadres supérieurs entrés en fonction au cours de ces 20 ans, avaient été formés par les Programmes 400 Cadres et Cadres Avenir.

Aux termes du Rapport d’Evaluation des Programmes 400 Cadres et Cadres Avenir, paru en décembre 2012, le constat d’un succès réel en matière de rééquilibrage est expliqué par une conjugaison de facteurs notamment politiques, comprenant aussi bien l’engagement des différents parties prenantes des Accords, que l’engagement militant des responsables des différents programmes, et celui des stagiaires eux-même qui se sont fortement impliqués.

Il reste toutefois un dernier défi à relever, celui d' »accompagner les calédoniens à l’exercice des compétences régaliennes,  » ainsi que le précise l’Accord de Nouméa. Aussi, le Programme Cadres Avenir est-il en passe d’accomplir un virage stratégique, se tournant vers un public résolument plus jeune, afin de lever les freins liés à l’autocensure, de le préparer et de l’accompagner au plus haut niveau de formation, dans les filières d’excellence qui ouvrent la voie aux métiers de la magistrature, de l’ encadrement supérieur de la Police, de l’armée, de la gendarmerie et de la haute fonction publique.

Lien entre le passé et l’avenir, cet Annuaire a pour ambition, non seulement de rendre compte de la qualité de l’effort accompli, mais également d’apporter aux entreprises, aux institutions, aux stagiaires en formation, ainsi qu’aux candidats à venir un outil de référence à même de créer et de consolider les liens de confiance indispensable dans la construction du Pays.